Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Spoliation d’œuvres pendant la Seconde Guerre mondiale : mise sous séquestre d’un tableau de Pissarro

Dans une décision du 30 mai 2017, le tribunal de grande instance de Paris, en état de référé, a ordonné le séquestre d’un tableau de Pissarro, spolié pendant la Seconde Guerre mondiale, et actuellement exposé au musée Marmottan dans le cadre de l’exposition consacrée au peintre.

par Thibault de Ravel d’Esclaponle 13 juin 2017

À Paris, 2017 est une année Pissarro. Le musée Marmottan le célèbre comme le premier des impressionnistes. Au musée du Luxembourg, c’est sa dernière période, celle de la propriété d’Éragny, qui est exposée, une époque où Pissarro tutoie le pointillisme de Seurat. Mais cette année marque aussi le début d’un contentieux sur la propriété d’une des œuvres exposées à Marmottan, La Cueillette (1887), laquelle a fait partie d’une collection spoliée par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Il faut d’emblée se rappeler que le contentieux de la spoliation est toujours le résultat d’une véritable tragédie et que l’on ne redira jamais assez, avec bien d’autres, qu’une telle mesure est d’abord l’expression d’un crime contre l’humanité. Déposséder quelqu’un de ses biens, c’est le priver d’une part de son identité, c’est déjà le déshumaniser. Et, derrière les lignes du jugement rendu le 30 mai 2017, par le tribunal de grande instance de Paris, en état de référé, c’est bien cette réalité qui se dévoile. À un moment, un homme s’est vu dépouillé de ses biens dans des conditions dramatiques et insoutenables.

Dans cette nouvelle espèce, c’est la collection de l’industriel Simon Bauer (1862-1947) qui se trouve sous les...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :