Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Affaire Guéant c/ Takieddine : la relaxe de Mediapart

Le tribunal de grande instance de Paris a relaxé Mediapart pour avoir diffusé, en pleine campagne pour la primaire de la droite, un entretien filmé de Ziad Takieddine dans lequel celui-ci affirmait avoir remis à Claude Guéant, entre 2006 et 2007, des valises d’argent libyen pour un montant de cinq millions d’euros. 

par Sabrina Lavricle 4 mars 2020

Le 15 novembre 2016, Mediapart mettait en ligne la vidéo, insérée dans un article de presse, d’un entretien filmé trois jours plus tôt au cours duquel Ziad Takieddine prétendait avoir apporté au ministère de l’Intérieur, fin 2006 et début 2007, trois valises d’argent liquide préparé par le gouvernement libyen. Le 8 décembre 2016, Claude Guéant déposait une plainte avec constitution de partie civile pour diffamation publique envers un particulier. Le 6 mars 2017, le parquet demandait l’ouverture d’une information judiciaire et le 21 février 2018, le directeur de la publication de Mediapart, les co-auteurs de l’article et l’interviewé devant le tribunal correctionnel pour diffamation et complicité de ce délit.

Par son jugement en date du 13 février 2020, le tribunal de grande instance de Paris a relaxé l’organe de presse mais condamné l’auteur direct des propos.

On notera d’abord, sur l’action publique, que le tribunal a rejeté la demande de relaxe présentée par...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :