Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

La politique européenne d’asile commune à marche forcée

Lors du Conseil européen des 25 et 26 juin 2015, les dirigeants des États membres de l’Union européenne vont se pencher sur le mécanisme de relocalisation des demandeurs d’asile, proposé par Bruxelles.

par Christophe Poulyle 24 juin 2015

Les drames survenus en méditerranée ont mis l’Union européenne au pied du mur. Une politique commune d’asile et d’immigration constitue désormais une nécessité aussi bien politique que stratégique. A l’approche du Conseil européen des 25 et 26 juin 2015 où la question migratoire sera débattue, la Commission européenne a communiqué une série de propositions qui, dans l’ensemble, ont été validées par la conseil « Justice et affaires intérieures » (JAI) qui s’est tenu les 15 et 16 juin 2015. Selon les données Eurostat, le nombre de demandeurs d’asile en 2014 a atteint le nombre de 626 000 et 185 000 primo-demandes ont été enregistrée au cours du premier trimestre 2015.

Pour la Commission, la réponse au défi migratoire se structure désormais autour de deux axes. Les actions urgentes et la mise en place d’une politique commune à moyen et long terme, laquelle s’appuie sur quatre piliers : la lutte contre l’immigration irrégulière, combinant répression des filières de passeurs et politique de retour ; le renforcement de la sécurité des frontières extérieures ; une politique commune d’asile imposant aux États le respect scrupuleux de la législation européenne mais aussi l’acceptation de l’aménagement du système Dublin afin de répartir équitablement entre les États membres la charge que représente la pression migratoire ; et, enfin, la mise en place progressive...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :