Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Version imprimableEnvoyer à un amiExport-A+A
Article

Procédure orale et mise en état écrite : date d’effet des écrits des parties

La décision du juge d’organiser les échanges écrits entre les parties conformément au dispositif de mise en état de la procédure orale prévu par l’article 446-2 du code de procédure civile rend l’article 446-4 applicable, peu important que les parties aient été ou non dispensées de comparaître.

par Mehdi Kebirle 11 juillet 2017

Voici un arrêt doté d’une dimension très pratique qui souligne une conséquence procédurale du recours à l’écrit dans les procédures par nature orales. Cette possibilité a été consacrée par les articles 446-1 à 446-4 du code de procédure civile, lesquels ont fait naître une forme d’« oralité moderne » (v., sur la réforme récente de la procédure orale, Dalloz actualité, 16 mai 2017, obs. C. Bléry ) qui consiste à donner aux écrits une valeur autonome et à dispenser les parties, sous certaines conditions, de comparaître. Cette introduction d’une « dose » d’écrit dans les procédures orales crée parfois des difficultés qui tiennent à l’articulation des règles qui régissent ce type de procédure.

En l’occurrence, un tribunal d’instance fut saisi d’un litige impliquant une multitude de sociétés. Le tribunal s’est reconnu compétent et trois contredits furent formés. Pour admettre la recevabilité de l’un des contredits, une cour d’appel a considéré que l’exception d’incompétence ayant été soulevée oralement avant toute défense au fond alors que le tribunal n’avait pas dispensé les parties de comparaître, les demandeurs à l’instance étaient mal fondés à invoquer les dispositions de l’article 446-4 du code de procédure civile aux termes duquel « la date des prétentions et des moyens d’une partie régulièrement présentés par écrit est celle de leur communication entre parties ». La Cour de cassation censure la décision au visa du même texte. Elle reproche au juge du fond de ne pas avoir recherché si le juge n’avait pas organisé les échanges écrits entre les parties conformément au dispositif de mise en état de la procédure orale prévu par l’article 446-2 du code de procédure civile, ce qui aurait rendu l’article 446-4 applicable, peu important que les...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :