Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Arnaud Montebourg veut mettre fin au monopole des professions réglementées

Le ministre de l’économie, lors de son discours « pour le redressement économique de la France », a déclaré, hier, vouloir « lutter contre les rentes et redistribuer du pouvoir d’achat ». Parmi les rentiers, les « professions protégées par des monopoles », dont celle d’avocat.

par Marine Babonneaule 11 juillet 2014

Il faudra attendre que le rapport de l’Inspection générale des Finances concernant trente-sept professions réglementées - qu’Arnaud Montebourg a trouvé « enfermé à triple tour » dans son coffre-fort – soit rendu public pour connaître les détails du « plan bataille » que le ministre de l’économie et du redressement productif compte engager « contre la rente et le monopole ».

Le 3 juin dernier, le ministère saisissait l’Autorité de la concurrence « sur différentes questions de concurrence soulevées par la fixation et la révision des tarifs de certaines professions juridiques » : commissaires-priseurs judiciaires, greffiers de tribunaux de commerce, huissiers de justice, notaires, administrateurs judiciaires et mandataires judiciaires. Le rapport, attendu avant la fin de l’année, devra éclairer Arnaud Montebourg « sur le bien-fondé d’une régulation tarifaire des prestations économiques, par dérogation au régime de liberté des prix et de la concurrence ». Mais pas un mot sur les avocats. Il est vrai qu’une enquête menée par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) sur la pratique des honoraires des avocats est actuellement en cours (lire notre article) .

Hier, le ministre a été plus loin : par « professions protégées par des monopoles », il y a également les avocats, «...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :