Accueil
Le quotidien du droit en ligne
Envoyer à un ami-A+A
Article

Prison : il faut « proscrire la vidéosurveillance dans les lieux de soin »

À la maison d’arrêt de Strasbourg, le contrôleur général des lieux de privation de liberté a constaté des « atteintes graves aux droits fondamentaux des personnes détenues ».

par Caroline Fleuriotle 13 mai 2015

Le contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) dénonce l’existence, à la maison d’arrêt de Strasbourg, de caméras de vidéosurveillance dans les locaux où se déroulent les activités médicales du service de psychiatrie. Dans des recommandations prises en urgence, il demande le retrait de ce dispositif. À ses yeux, l’usage de la vidéosurveillance dans un espace de soin « constitue une atteinte grave au secret médical et à l’indépendance des soignants en milieu...

Il vous reste 75% à lire.

Vous êtes abonné(e) ou disposez de codes d'accès :