Accueil
Le quotidien du droit en ligne

Le droit en débats

Le cinéma à la barre : Fury, de Fritz Lang (1936)

le 20 Janvier 2016 / Profession juridique et judiciaire

Au cinéma, il y a des duos qui font rêver. On pense bien sûr à ceux des acteurs, mais aussi à ceux, moins connus, qui œuvrent à l’arrière de la caméra, dans la conception même de l’œuvre. Lolita a donné à Kubrick l’occasion de se servir – au moins en partie – du scénario écrit par Nabokov. William Faulkner a participé à l’aventure du Grand Sommeil de Howard Hawks, John Steinbeck à celle de Lifeboat réalisée par Hitchcock. Fury (1936), véritable bijou du genre des films de prétoire et première réalisation de Fritz Lang aux USA, est de ceux-là.

Vers l’absence de cause

le 14 Janvier 2016 / Contrat et obligations | Contrat - Responsabilité

« Et justement, poussé par la soif, j’avise un beau glaçon sur l’appui extérieur d’une fenêtre. J’ouvre, et je n’ai pas plus tôt détaché le glaçon, qu’un grand et gros gaillard qui faisait les cent pas dehors vient à moi et me l’arrache brutalement. Warum ?dis-je dans mon allemand hésitant. Hier ist kein warum [ici il n’y pas de pourquoi], me répond-il en me repoussant rudement à l’intérieur. »
Primo Levi1

« En matière de cause et d’effet, il n’y a pas de juste mesure. »
Soren Kierkegaard

Retirer la nationalité française aux djihadistes de Daesh en 15 jours. Chiche ? Que nous dit le droit aujourd’hui ?

le 06 Janvier 2016 / Droit et liberté fondamentaux | Criminalité organisée et terrorisme | Famille - Personne

Cela fait maintenant une quinzaine de jours que le débat politique français est accaparé par la question de la réforme de la Constitution devant permettre la déchéance de nationalité pour les personnes condamnées pour actes terroristes. Force est de constater que les aspects politiques, voire épidermiques, dominent ce débat.

Esprit des Lois, es-tu là ? Courte réflexion sur l’information de l’administration par l’institution judiciaire

le 11 Décembre 2015 / Enquête | Fonction publique | Service public

C’est dans un relatif silence médiatique et politique – à peine troublé par quelques tweets – que le projet de loi relatif à l’information de l’administration par l’institution judiciaire et à la protection des mineurs a été voté dans une grande unanimité selon la procédure d’urgence ce mardi 8 décembre 2015 à l’Assemblée nationale.

Un objectif louable et légitime…

Le cinéma à la barre : Traquenard (Party Girl), de Nicholas Ray

le 09 Décembre 2015 / Enquête | Profession juridique et judiciaire | Jugement | Avocat

Dans l’imaginaire hollywoodien, l’avocat est rarement un personnage complexe. Il se contente de se brûler les ailes au contact du crime et au mieux tend à procurer l’impunité à un monde de cruauté et de transgression. Si l’avocat est très présent dans bon nombre de productions, on ne peut que constater un déficit d’incarnation.

La cinéma à la barre : Witness for the Prosecution, de Billy Wilder (1957)

le 02 Décembre 2015 / Profession juridique et judiciaire | Jugement | Avocat

L’homme de cinéma Charles Laughton a livré deux chefs d’œuvre. L’un en 1955 : La Nuit du chasseur, seul film qu’il réalisera, mais dont les quatre-vingt-dix minutes concentrent la fertilité d’une filmographie tout entière. Sidérant comme les phalanges évangélistes et tatouées de Robert Mitchum, ce miracle reste l’un des plus enseignés dans les écoles de cinéma. L’autre en 1957 : son interprétation de l’avocat Sir Wilfrid dans le film Witness for the Prosecution (Témoin à charge), drame qui concentre l’intérêt de tous les films judiciaires réunis.

État d’urgence et CEDH : de la résilience des droits de l’homme

le 01 Décembre 2015 / Convention - Traité - Acte | Criminalité organisée et terrorisme | Souveraineté - État - Défense

« Il y a des cas où il faut mettre, pour un moment, un voile sur la liberté, comme l’on cache les statues des dieux ». En ces temps si sombres, ces mots de Montesquieu résonnent d’une cruelle actualité. Mais après avoir traversé les siècles, nul ne devrait aujourd’hui les dévoyer. Et encore moins les trahir.

Certes, à une situation de danger exceptionnel et imminent peut parfois répondre un état d’exception. Toutefois, un tel sacrifice ponctuel de libertés est intimement lié à sa finalité : assurer la pérennité de la démocratie et le prompt retour de l’État de droit.

Le cinéma à la barre : The Paradine Case, d’Alfred Hitchcock

le 26 Novembre 2015 / Profession juridique et judiciaire | Avocat

Film raté, The Paradine Case ? Film maudit ? C’est ce qu’il faudrait croire si l’on se souvient de la réponse que donnait Gregory Peck lorsqu’on l’interrogeait sur le nom de l’un de ses films qu’il aimerait brûler. Il citait toujours cette dernière collaboration entre le célèbre producteur David O. Selznick et Alfred Hitchcock qui lorgnait déjà du côté de sa propre compagnie. C’est aussi ce qu’il faudrait croire quand on sait qu’à sa sortie, en 1947, le film fut un échec commercial, entrant dans une phase de déficit permanent dès juin 1950.

Crimes et loi

le 24 Novembre 2015 / Criminalité organisée et terrorisme | Droit fondamental et liberté publique

La France est en guerre a dit avec force le président de la République et la Nation rassemblée dans l’effroi, la peine et la colère le comprend et l’approuve. Ne discutons pas sur les mots. Il ne s’agit évidemment pas d’une guerre au sens juridique du terme, telle que les conventions internationales tentent d’en fixer les limites et les règles.

Le cinéma à la barre : L’Hermine, de Christian Vincent

le 19 Novembre 2015 / Profession juridique et judiciaire | Jugement | Avocat

Un matin par une fenêtre de son bureau parisien, le producteur de Y aura t’il de la neige à Noël ?, de Sandrine Veysset, Humbert Balsan est parti pour un cinéma d’ailleurs.

Avec lui, c’est le « dernier des Pirates » qui nous a quitté, pleuré par la profession bouleversée, à l’instar du monde des lettres qui se sentait orphelin lors de la disparition du dernier des hussards.

La succession serait-elle trop lourde ?